1.1 forfaits mobiles red - Grand Forfait - gif 728x90

Samsung pourrait modifier son calendrier pour une raison particulière !

Samsung a récemment renforcé sa position de leader mondial et si elle y est parvenue, c’est avant tout grâce à sa méthode de production FinFET de 14nm qui nous a apporté le processeur Exynos 7420 à bord du Galaxy S6. Ce processus de production a permis à Samsung de voler de nombreux clients tels qu’Apple et Qualcomm au géant taïwanais TSMC. Il semble que pour contre-attaquer, TSMC souhaite zapper le processus de 14nm et passer directement à celui de 10nm, comme lorsque Samsung est directement passée au processus 14nm, au lieu d’utiliser celui de 20nm. Aussi, TSMC est supposé commencer à prendre des risques en produisant des puces à 10nm cette année. Ceci permettrait à ladite compagnie d’accepter les commandes de clients importants à l’instar d’Apple et de Qualcomm, dès le début de l’année prochaine. De son côté, Samsung n’a aucune envie que cela se produise car la compagnie sud-coréenne produit déjà le Snapdragon 820 pour Qualcomm et elle produit aussi le processeur A9 pour Apple.
Samsung a en effet l’intention d’empêcher ses clients de se tourner vers TSMC. Selon certains rapports, Samsung compte maintenant étendre sa capacité de 14nm et elle n’a pas encore annoncé publiquement si elle envisageait d’entamer la production de ses propres puces à 10nm. A noter que cette compagnie avait dit que cela aurait lieu vers la fin de cette année. Il est intéressant de voir que le système de division LSI de Samsung dévoile les premiers aperçus de ces puces à 10nm. Cette démarche est inhabituelle, mais c’est peut-être un message subtil que Samsung envoie là à ses principaux clients. A ce propos, nous savons que Samsung est parfaitement capable de produire de telles puces. Par conséquent, la marque à la pomme et Qualcomm devraient réfléchir à deux fois, avant d’aller voir chez TSMC. Aussi, les puces à 10nm sont supposées offrir 20% plus de cadence, ainsi qu’une économie d’énergie de 40%.